Celle qui désigne

Dis c’est quoi une testeuse tricot ?

exemple de modèle en test

Quand on tricote, on ne connait pas tout, un jour comme toi, qui me lis, j’ai découvert le mot « testeuse » … bon j’ai vaguement compris qu’il fallait tricoter le modèle d’une créatrice, et qu’il y avait un délai pour les tests.

Le jour, il n’est pas si loin, où je me suis mise à tricoter mes propres modèles, et à éditer les patrons, je me suis confrontée, à trouver des testeuses, et là et bien il était devenu indispensable d’expliquer la démarche.

Je vais donc essayer de t’expliquer en quoi consiste le travail d’une testeuse (oui pour moi, c’est un vrai boulot, même si il n’est pas rémunéré).

Donc, une créatrice lambda (moi en l’occurrence), tricote son modèle tranquillement dans son atelier. Avant ou après le tricot, elle édite son patron, dans le cas de vêtements, elle le grade (calcul de plusieurs tailles, d’après des mensurations), elle calcule tous les détails dans toutes les tailles (histoire que le patron soit clair, et exhaustif, prêt à tricoter).
Pour ma part, afin d’au moins vérifier mes calculs dans une taille, j’écris le patron et toutes les gradations avant, l’insertion des motifs suivant les tailles, j’ai ainsi une fiche claire sous les yeux, que je suis tout au long du tricotage de mon modèle, bien sûr, ce premier jet, va faire l’objet de modifications en cours de tricotage, c’est la première phase.
Une fois mon modèle tricoté, mon patron corrigé en fonction des coquilles que j’aurai relevé … je n’ai toujours qu’une taille testée … être sure que tout se déroulera bien dans toutes les tailles, à moins de tricoter les 7 autres tailles dans mon cas (impossible techniquement, question de temps, un modèle adulte prend environ 3 semaines, je ne parle pas du nombre de pelotes … et question qu’est ce que je fais des 7 autres tailles que je pourrai pas ajouter à ma garde-robe).

Et c’est à ce moment que le mot magique tests fait son apparition.
qu’est ce qu’un test ? je pense que tu l’auras compris, c’est le tricotage d’après mon patron (chez moi, il ne s’agit pas d’un brouillon, mais bien d’une mise en page finie, par respect pour celles qui vont tester, c’est quand même plus agréable à lire et à suivre).
Maintenant, c’est quoi une testeuse ? (ou un testeur, c’est aussi ouvert aux hommes qui tricotent)
c’est une tricoteuse qui va tricoter pour elle, ou un membre de son entourage, mon modèle dans l’une des tailles disponibles. Il y en a pour tout le monde, allant du XS au XXXXL …
La question qu’on me pose souvent : fournissez vous la laine ? la réponse est simple, non … avec 10 à 11 testeuses par modèle, financièrement c’est impossible.
Une autre question importante : le test est il rémunéré ? la réponse est encore non, simplement parce que si on ajoute encore ces frais le prix d’un patron va sérieusement augmenter, et le but du jeu étant d’en vendre pour toutes les tricoteuses, le prix doit rester abordable.
Alors oui, une testeuse bosse (c’est un vrai challenge) sous le principe du bénévolat, en fournissant son matériel (question de la laine, je n’oblige personne à investir dans les laines nobles, même si pour ma part le modèle est tricoté dans cette qualité, l’essentiel avoir un fil de taille équivalente, et surtout que l’échantillon corresponde, afin de ne pas fausser les mensurations du modèle).
La question qui te brule les lèvres mais qu’est ce qu’elle y gagne ? Si tu es tricopathe, le plaisir de se tricoter un modèle en avant première … Souvent parce qu’elle a justement craqué sur ton design.
Pour celles qui tricotent beaucoup, elles peuvent aussi enchainer les tests, je sors au moins un modèle par mois, quelquefois deux.
Avantage, elles ont des patrons avant leur sortie, elles reçoivent le patron définitif à la fin des tests, gratuitement puisque leur travail à aider à la sortie de ce patron.

Autre question : qu’elles sont les obligations des testeuses ?
La première respecter toutes les étapes du test, que ce soit au niveau de la laine conseillée et de la taille des aiguilles, bien sur l’étape de l’échantillon est absolument nécessaire.
Ensuite suivre le patron à la lettre, ne pas le modifier, ce n’est pas une création libre, sinon le test ne sert à rien pour la créatrice.
exemple : j’ai eu une personne de ma famille qui voulait tester à l’aveugle un gilet sur lequel je bosse, ça a commencé par et si je n’aime pas l’encolure ? je veux une autre patte de boutonnage … arriver au moment de la fausse couture et si on aime pas la faire ? et les motifs j’ai une idée … pour finir par se prendre définitivement la tête, pour un top Down, je veux zéro couture, donc l’étape des manches est en rond, soit le Magic Loop soit avec des mini aiguilles … là, elle m’a tuée, alors que j’ai bien expliqué depuis le départ, ce qu’était un tricot top down, je n’aime pas tricoté en rond
Ça m’aurait vraiment plus de faire un test à l’aveugle, mais pour cela il faut des tricoteuses qui savent suivre les consignes à la lettre, et qui soient motivées à suivre les étapes. Ça viendra sans doute sur un prochain modèle, il est vrai que tricoter sans savoir où ça va nous mener, peut sembler un peu effrayant.
Autre point : accepter d’échanger sur le groupe le temps du test, le groupe est prévu à cet effet afin de voir les avancées des autres, de poser des questions en cas de soucis, bien sur je suis toujours disponible en MP pour les questions, les remarques, et c’est comme ça que je peux valider chaque étape de mon patron.
Et le point le plus important, respecter les délais, pour un test de 6 semaines, il faut être prêt du but, je peux accepter qu’on n’ait pas terminé les 2 manches, une fois l’une faite, j’ai toutes les vérifications dont j’ai besoin avant d’éditer le patron final avant sa sortie (qui est programmée et annoncée en boutique, sur FB et Instagram).
Partager une photo, en m’indiquant la laine choisie, à la date de fin de test, que je vois le résultat dans toutes les tailles.
Et alors ce qui m’énerve, qu’on s’engage sur un test, et qu’ensuite on ne donne plus de nouvelles, on peut avoir X raisons pour ne pas pouvoir le faire, le minimum étant d’en informer la créatrice, qu’elle prévoit que votre taille ne sera finalement pas testée.
Je résumerai donc simplement, avant de se lancer dans l’aventure test, posez vous les bonnes questions, listées dans cet article, si vous vous sentez capable de tricoter le modèle dans le temps imparti, comment je calcule ?simplement je double mon temps de création, je ne demande pas des super tricoteuses, au supers pouvoirs qui tricotent plus vite que Lucky Luke, juste des tricoteuses motivées.

Alors si tu as lu tout ça, c’est sans doute que l’idée tourne dans ta tête de pourquoi pas te lancer dans l’aventure test tricot …
Comment être sûre de ne pas rater le prochain test, ou le suivant si tu n’accroches pas au modèle,
c’est tout simple, bien sur si tu lis régulièrement ici, tu sais ce que j’ai comme projets sur mes aiguilles, donc tu pourrais revenir régulièrement … sauf que c’est de la théorie …
La solution la plus facile, d’abonner à la newsletter, ainsi tu ne rates pas les articles, ni les appels aux tests, tu es informé aussi des sorties des patrons en boutique.
Ou si tu préfères tu me laisses un petit mot ci-dessous, et c’est moi qui reprend contact, dès que j’ai un test disponible.

Vous voulez réaliser les prochains tests ? Inscrivez-vous vite ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.